Types d'immeubles à revenus

2 à 4 logements

Se retrouvant de façon abondante à la grandeur du territoire Québécois et de façon particulièrement dense dans le paysage du grand Montréal, ce type d’immeuble représente dans la plupart des cas la porte d’entrée idéale pour l’acquisition d’une propriété à revenus.

Généralement beaucoup plus facile à financer, à gérer et à entretenir, ces petits immeubles locatifs représentent le produit parfait pour s’initier à l’investissement dans l’immobilier multirésidentiel.

Que ce soit pour un duplex, un triplex ou un quadruplex, la disponibilité sur le marché de ce type d’immeuble est grande et variée. En effet, les acheteurs et vendeurs sont présents sur le marché tout au long de l’année.

Ce type de propriété offre aussi pour plusieurs, la possibilité d’être utilisée sous la formule ‘’Propriétaire-occupant’’. Cette option donne l’opportunité à une ou des personnes de pouvoir habiter un immeuble de grande valeur et de s’enrichir dans le temps. Avec la perception de loyers mensuels, il devient possible de réduire de façon significative les coûts consacrés à l’habitation.

La méthode d’évaluation reconnue pour ce type d’immeuble sera celle de la parité. En effet, bien que la moyenne des revenus bruts soit aussi prise en considération, l’étude des comparables sectoriels reste la principale façon d’établir la valeur réelle de ce type d’immeuble.

5 à 11 logements

On retrouve aussi un bon volume au Québec d’immeubles offrant entre 5 et 11 logements résidentiels. Ce type d’immeuble est le tremplin logique pour l’investisseur immobilier désirant maintenant accumuler des logements locatifs de façon plus importante et rapide.

La gestion de ce type de propriété reste encore facile et accessible. Un investisseur ayant donc été en mesure d’accumuler une mise de fonds plus importante dès le départ, pourrait donc très bien décider d’en faire le choix pour une première expérience dans l’investissement d’un multilogements.

Ces immeubles représentent la porte d’entrée officielle dans le monde des logements collectifs au niveau des institutions financières et de la SCHL. Différentes options et stratégies de financement s’offrent alors aux investisseurs et propriétaires de ce type d’immeuble. Il est donc primordial d’être bien représenté par de vrais spécialistes en la matière lors de cette étape cruciale.

La méthode d’évaluation retenue pour ce type d’immeuble est celle de la moyenne des revenus bruts (MRB). Une analyse rigoureuse de cette variable nous permet d’arriver de façon précise à la valeur économique que le marché attribut à ce type de propriété à une période donnée.

12 et plus

Qu’ils soient construits en bois et briques, ou en béton, ce type d’immeuble incorpore parfois un ou des systèmes d’ascenseurs, des stationnements intérieurs, ou encore des aires communes.

Ces propriétés à revenus s’adressent aux gestionnaires aguerris, souvent propriétaires de plusieurs autres immeubles et ayant mis en place une structure organisationnelle plus avancée. Les opérations liées à l’administration de ces immeubles peuvent souvent se faire avec l’aide de concierges, d’une équipe de maintenance ou encore d’un gestionnaire externe.

La méthode d’évaluation retenue pour ce type d’immeuble est celle du taux global d’actualisation (TGA), mieux connu sous le terme ‘’Cap rate’’. Cette variable financière est celle utilisée par les prêteurs, la SCHL et le marché afin d’en établir la valeur exacte.

La maximisation des revenus et le contrôle optimal des dépenses deviennent donc les enjeux les plus importants pour les investisseurs et les propriétaires de ce type d’immeuble, car la valeur marchande de ceux-ci est directement liée à cette performance.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à nous contacter.

Contact